Emissions Synergie Radio

Synergie Radio du 27 mars 2011: Journal du scrutin de 12 heures (français et sango)

Le point à la mi-journée avec le Journal du Scrutin de la synergie Radio de midi. La participation véritable, enjeux de ce second tour des législatives boycotté par l’opposition démocratique, semble relativement faible pour l’instant.

La synergie radio regroupe l’ensemble des radios communautaires membres de l’Association des Radios Communautaires de Centrafrique: 13 sur les 16 que compte la RCA et Radio Ndeke Luka, radio à vocation nationale. Les émissions de la synergie sont diffusées en FM sur l’ensemble des radios (Bangui, Bouar, Berbérati, Bambari, Bossangoa, Nola, M’Baiki) et en ondes courtes à partir de Boali (radio ICDI) sur l’ensemble du territoire.

Synergie Radio du 27 mars 2011: Journal du scrutin de 7 heures (français et sango)

Au matin du jour de vote pour le second tour des Législatives, le Journal du Scrutin de la synergie Radio fait un point dès 7 heures sur l’ouverture des bureaux de vote.

La synergie radio regroupe l’ensemble des radios communautaires membres de l’Association des Radios Communautaires de Centrafrique: 13 sur les 16 que compte la RCA et Radio Ndeke Luka, radio à vocation nationale. Les émissions de la synergie sont diffusées en FM sur l’ensemble des radios (Bangui, Bouar, Berbérati, Bambari, Bossangoa, Nola, M’Baiki) et en ondes courtes à partir de Boali (radio ICDI) sur l’ensemble du territoire. Toutes ces radios diffusent l’émission en simultané.

Emission du 26 mars 2011 de la synergie Radio: les enjeux du second tour de scrutin législatif (français et sango)

L’émission du 26 mars 2011 de la synergie Radio sur les enjeux du second tour de scrutin législatif est diffusée à 19 heures sur l’ensemble des radios partenaires de la synergie radio.

La synergie radio regroupe l’ensemble des radios communautaires membres de l’Association des Radios Communautaires de Centrafrique: 13 sur les 16 que compte la RCA et Radio Ndeke Luka, radio à vocation nationale. Les émissions de la synergie sont diffusées en FM sur l’ensemble des radios (Bangui, Bouar, Berbérati, Bambari, Bossangoa, Nola, M’Baiki) et en ondes courtes à partir de Boali (radio ICDI) sur l’ensemble du territoire. Toutes ces radios diffusent l’émission en simultané.

Emissions Synergie Radio Synergie Elections: le Journal du Scrutin, le 23 janvier 2011 – édition de 19 heures

L’édition du Journal du Scrutin de la Synergie Radio revient sur cette longue journée de vote avec des correspondances en provenance de l’ensemble des radios communautaires en milieu rural avec le vote et la déclaration de François Bozizé, Martin Ziguélé, Jean-Jacques Démafouth. Le premier vice coordonnateur de l’Observatoire National des Elections explique la validité de la fermeture retardée des bureaux de vote. Les correspondants de Boali et de Bangui (Lycée des Rapides) décrivent les opérations de dépouillement.

Synergie Elections: le Journal du Scrutin, le 23 janvier 2011 – édition de midi

En milieu de journée, le vote se déroulait dans de bonnes conditions malgré quelques retards et difficultés au début de la journée. Si le vote a été annulé à Douala au Cameroun et en Côte d’Ivoire, le vote de la diaspora centrafricaine se déroule dans une ambiance studieuse à Paris (voir le compte rendu du Journal des Elections). L’édition de midi du Journal du Scrutin, émission de la Synergie Radio, rendait compte du début des opérations de vote dans l’ensemble du territoire centrafricain, notamment à Boali et dans d’autres villes de province.

Parole de citoyen: Dieudonné Yamandja, votant à Paris (ambassade de République Centrafricaine)

A treize heures, tout se passait dans le calme au bureau de vote installé dans les locaux de l’ambassade de République Centrafricaine à Paris, aujourd’hui pour le premier tour des élections générales. Selon Dieudonné Yamandja, centrafricain vivant dans la région parisienne depuis vingt ans, l’organisation a permis que cela « soit vraiment calme ». « Beaucoup de gens ont voté », même si certains n’ont pas pu voter en « présentant leur pièce d’identité ». En effet, les textes électoraux ont été scrupuleusement respectés ici à Paris.