L’ONU encourage la CEI à tenir le calendrier électoral prévu

La Conférence de presse s’est déroulée au BINUCA, le 22 décembre, en présence des Représentants de l’OMS et de l’UNESCO à Bangui et de la Directrice Pays du PNUD. L’oratrice faisait le point la présence du BINUCA et le Rapport fait au Secrétaire général de l’ONU sur la situation en RCA. A l’issue du Rapport, le Conseil de sécurité,  a publié, le 14 décembre,  une « déclaration présidentielle » sur la République Centrafricaine lue par l’Ambassadeur des Etats-Unis, Mme Susan Rice. De cette conférence de presse, il ressort pour l’essentiel que le mandat du BINUCA, la consolidation de la paix, est de nature politique. Sa mission s’étend sur tout le territoire, y compris la Vakaga. Il vient d’être prorogé d’une année.

En ce qui concerne les élections, le Conseil a été informé que les obstacles politiques majeurs ont été levés. Les six candidatures retenues à l’élection présidentielle et la nomination d’un nouveau ministre de l’Administration du territoire –qui connaît le sujet des élections-  dénotent  un développement positif du processus. Les problèmes pendants sont d’ordre technique et logistique. En ce qui concerne la communauté internationale, la mobilisation des fonds pour le « basket fund » du PNUD en faveur de la Commission électorale indépendante (CEI) pour l’organisation des élections s’élève à  quinze millions de dollars américains.

La RSSGNU a demandé de « tout faire » pour faire avancer le DDR (désarmement, démobilisation, réinsertion) dans les   régions concernées. Elle a condamné les entraves à la sécurité par la CPJP (Convention des patriotes pour la justice et la paix) qui a attaqué la ville de Birao fin novembre dernier et la LRA (Lord Resistance Army) du chef rebelle ougandais Joseph Koni. Quant  aux élections, le Secrétaire général de l’ONU considère qu’elles « constituent un jalon essentiel de la nouvelle ère de consolidation de la paix qui s’ouvre en République centrafricaine. Il encourage vivement la Commission électorale indépendante à poursuivre ses efforts pour tenir le calendrier établi et à régler rapidement et ‘’dans la   transparence’’ les derniers problèmes techniques et logistiques ».

Mme Zewde, représentante du SG des Nations Unies en RCA et Ban Ki Moon, Secrétaire Général des Nations Unies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *